Haut de page

8 bonnes pratiques pour éviter qu’un plugin WordPress ne casse votre site web

Introduction

Si vous êtes propriétaire d’un site WordPress, vous avez probablement déjà téléchargé plusieurs plugins. Toutefois, sachez que plus vous ajoutez des plugins, plus vous courez un risque de casser votre site.

Les plugins étendent les fonctionnalités de votre WordPress et vous permettent d’ajouter des fonctionnalités personnalisées. Vous pouvez cependant rencontrer des problèmes si vous installez des plugins sans précaution ou si vous ne suivez pas l’actualité WordPress.

Par exemple, certains plugins peuvent se briser lors d’une mise à jour WordPress, provoquant des erreurs ou des pages cassées sur votre site Web. D’autres peuvent entrer en conflit avec votre thème. Enfin, des extensions peuvent être gourmandes en ressource, et entrainer une surcharge de votre serveur (ralentissement de votre site Web). Il est difficile de diagnostiquer si un plugin endommagera votre site avant de l’installer et de l’activer. Cependant, j’ai rassemblé ici une liste d’étapes préalables pour réduire la probabilité que votre site soit victime d’un plugin défectueux :

1. Installez des plugins approuvés

Avant d’installer un plugin, vérifiez le nombre d’utilisateurs actifs, la dernière date de mise à jour et lisez quelques critiques pour identifier les problèmes courants ou récurrents. Un plugin avec beaucoup d’utilisateurs actifs et une mise à jour récente est signe de fiabilité.

2. Limiter le nombre de plugins

Une utilisation excessive de plugins peut engendrer des pannes. Le code mal écrit d’un plugin peut entrer en conflit avec le code source de WordPress, votre thème ou même un autre plugin. L’élimination de ceux inutile réduira non seulement la probabilité de rencontrer ce problème, mais facilitera également la gestion du site.

3. Privilégiez un thème populaire

Les plugins nécessitent une intégration propre pour fonctionner efficacement sur votre site Web. En choisissant un thème populaire, vous mettez toutes les chances de votre coté pour que votre plugin et le code source du thème ne rentrent pas en conflit. À mesure que les technologies progressent, il est important que votre thème soit mis à jour régulièrement pour suivre les développement des plugins et vice versa.

4. Mettez en cache votre site

Un système de cache permet de stocker des données souvent demandées sur les serveurs pour les livrer plus rapidement. En réduisant le temps de chargement d’une page, vos utilisateurs peuvent accéder plus rapidement aux informations de votre site Web.

5. Compressez le contenu de vos pages

Afin de maximiser la vitesse du site Web et d’améliorer votre expérience utilisateur, vous pouvez compresser vos images et minifier vos codes CSS + JavaScript. En optimisant le poids de votre infrastructure, vous diminuer les potentiels sources d’erreurs.

6. Choisissez un hébergeur fiable

L’hébergeur que vous sélectionnez jouera un rôle important dans les performances de votre site Web. Un hébergement rapide, sécurisé et fiable suivra les évolutions de votre site dans le temps. Éloignez-vous des offres gratuites. Le trafic d’une autre entreprise peut interférer avec les performances de votre site. Pour ma part j’utilise O2SWITCH, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

7. Effectuez des sauvegardes régulièrement

Les sauvegardes sont essentielles et ne doivent pas être oubliées. Si vous ne sauvegardez pas votre site, vous devrez repartir de zéro en cas de panne. Les sauvegardes doivent être effectuées régulièrement avant l’installation de nouveaux plugins. Il est frustrant de perdre la moitié de son contenu parce qu’on a juste oublié de sauvegarder.

8. Suivez l’actualité des plugins et de WordPress

Les plugins WordPress qui ne respectent pas les bonnes pratiques de sécurité servent de passerelle vers le coeur de votre site. Lorsqu’une équipe propriétaire d’un plugin identifie un problème de sécurité, le plugin est «fermé» et les téléchargements sont limités. Cependant certains acteurs malveillants surveillent ces extensions vulnérables pour les pirater. Le plugin Yuzo, par exemple, a dû récemment faire une demande de désinstallation immédiate à tous ses utilisateurs.

Conclusion

En suivant toutes ces bonnes pratiques, vous atténuez le risque de plantage de votre site. Je ne peux pas garantir que votre site Web ne sera pas interrompu car les codes sources des plugins et des thèmes sont constamment mis à jour. La clé est de suivre en permanence ces changements et l’actualité WordPress. Je vous recommande vivement de configurer un site de pré-production non seulement pour tester les plugins, mais aussi pour effectuer des itérations. Un site de pré-production vous permet d’effectuer des modifications et de prévisualiser ces modifications avant de passer à la production.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut libero id ut commodo dolor. elit. pulvinar Lorem libero